jeudi 7 mai 2020

Amour, humour, éveil… viral, un canular céleste ?

Amour, humour, éveil… viral, un canular céleste ? 


tiré de Lynn Hayes-mai 2020
Quelles que soient l’ampleur, les causes * du cataclysme actuel, il va nous occuper toute cette année au moins…

Voilà, Pluton a commencé sa rétrogradation le 25 avril, ce qui n’a rien d’extraordinaire, de la part des planètes trans-personnelles  (Uranus, Neptune, Pluton) qui rétrogradent pratiquement la moitié de l’année. Pluton, jusqu’au 4 octobre, ce n’est pas rien.

Ce qui est tout-à-fait exceptionnel, par contre, c’est le nombre croissant, impressionnant, inédit, de planètes qui rétrogradent, au cours des mois à venir, culminant jusqu’à 7 en septembre.

L’astrologue Lynn Hayes (voir le lien à dr. en bas de page de son article en anglais - astrodynamics.net) a posté pour mai le tableau du nombre de planètes rétrogrades, ainsi que dans l’autre illustration le nom des planètes, leur période de rétrogradation et la signification qu’elle y apporte. Je les reproduit  et vous réfère à son excellent article là-dessus.
tiré de Lynn Hayes-mai 2020































J’ajouterai seulement - rétrograde en septembre - et absent du tableau,  l’astéroïde Chiron, 
« le guérisseur blessé » qui a le chic de faire ressortir absolument douloureusement nos blessures les plus cachées. Pour les guérir ? Chiron est actuellement au début du Bélier (couvrant pour l’année les degrés 1 à 8 ) rétrogradant à 5 degrés Bélier jusqu’à la fin de l’année. En clair, si votre thème a l’une ou l’autre planète à 1-10 degrés Bélier ou dans l’un ou l’autre signe de la Croix cardinale (Balance, Cancer, Capricorne) vous êtes directement in/affectés !  
Plus généralement, toute planète aux degrés 1-10 d’un signe sera diversement touchée. En feu, (Lion, Sagittaire) le processus sera facilité, en air (Gémeaux, Verseau) aussi, en eau (Scorpion, Poissons) ressentez l’inconfort.

« La Révolution planétaire est en dernière instance une révolution personnelle » et  je fais l’expérience que la guérison du monde doit s’opérer jusqu’au coeur de nos cellules…
Oser guérir…mais la guérison ne peut faire l’objet d’une négociation. C’est là que le bat blesse… Mettons donc ce temps à profit  pour voir sans complaisance négociations, calculs, nos petites et nos grandes trahisons envers nous-mêmes, l'autre.

Les planètes nous aident en ce sens que n’avançant pas, elles bloquent toute décision majeure, intériorisant de ce fait notre énergie, nous forçant à l’introspection, à voir "à l'intérieur".

Nous sommes tous confinés sur cette planète mais notre être - débordant notre corps physique - est illimité. Tant d’enseignants spirituels sont à notre portée, à un clic ou deux,  jour et nuit, pour nous ouvrir à cette réalité...


martine keller 7/5/2020



*pour éviter de tomber dans la pandémie de peur largement entretenue par la désinformation officielle, on se référera aux news alternatives et autres sources  variées dont certaines réjouissantes et nourrissantes. J'en tiens à disposition !

samedi 25 avril 2020

L'Art et l'Eveil ou l'Unité du divin


Dans le cadre de ce livre (www.lulu.com ID: 23904849), j'ai donné quelques causeries :

- De la conscience à l'oubli du Soi : Des origines à la modernité

 suivi de  "De la modernité à la conscience"



Plus récemment :

- L'Art et l'Eveil ou l'Unité du Divin  ... un voyage dans l'art en un bouquet d'oeuvres témoignant de l'unité du divin sous la diversité de ses manifestations.
Qu'il s'agisse des grands yeux ouverts de ceux qui voient, de la danse immobile des apsaras ou le sourire de béatitude du bienheureux, ou encore de l'expression de la joie imprenable dans la statuaire gothique, de la révélation de ce qui est immuable, dans les tournoiements extatiques des soufis ou d'autres oeuvres encore par-delà les religions établies.

Cette dernière causerie - L'Art et l'Eveil ou l'Unité du Divin - a fait l'objet d'un DVD de 40 min. (Martine Keller & Philippe Destouches). Elle m'a semblé mériter une diffusion plus large et plus aisée. C'est chose faite. Vous pourrez désormais la télécharger :

https://vimeo.com/411396364




Enjoy !

martine


mardi 14 avril 2020

Coronation-meditation : ending the fear...living life totally



Coronation-meditation 


Il y a 2 théories : la théorie des germes qui dit que lorsque le poisson est malade, on l'isole... et celle du milieu qui propose de traiter le bassin ! C'est en gros le propos de Charles Eisenstein dans son (plutôt longuet ma foi) essai en anglais : 
Il se demande  combien de libertés nous sommes prêts à sacrifier pour sauver  - combien de personnes dans le fond - de la mort... on se posera la question non sans pertinence à propos des vieux en maisons de retraite ! Il s'interroge aussi sur la "nouvelle normalité d'après" à laquelle nous pouvons aspirer : totalitaire (le risque est très grand) ou de partage, de convivialité. Il y a tellement de belles et bonnes choses que nous vivons ces temps... (les animaux ne nous contrediront pas).1)

Eviter l'épidémie ? Vous n'y pensez pas dit Osho, faites plutôt face à la peur de la mort dans ces propos non récents mais bien percutants (en anglais) et publié par un ami sur FB

Ending the fear...living life totally


How to avoid epidemic?

Osho: "You are asking the wrong question. The question should have been: "Say something about the fear of dying because of the epidemic?"

How to save yourself from this fear?

It is very easy to avoid virus, but it is very difficult to avoid the fear that is present within you and in the world.

People will die more because of this fear than because of the epidemic.There is no virus in this world more dangerous than fear. Understand this fear, otherwise you will be an alive dead body before your body dies.
Le sablier du millénaire
Domaine de Penthes/GE




It has nothing to do with the virus. The frightening atmosphere you are watching right now is a collective madness, which will decrease after some time. The reasons keep changing, but this kind of collective madness keeps on being revealed from time to time.

Many people either get help or they die. It has happened a thousand times before, and it will continue to happen. And will continue unless you understand the psychology of the crowd and fear.

Stop enjoying the juiciness of fear. Usually every human being enjoys fear a little bit. If they don't have fun in fear, then why would they go and watch movies?

Understand this juiciness within you; without understanding it you cannot understand the psychology of fear.

Look at the juice of this fear and at the fear within you, because if we take in the juiciness of fear, it is not much possible to wake up our unconsciousness.

Normally you are the owner of your fear, but in the moment of collective madness your ownership can be touched. Your unconsciousness can take over completely. You won't even know when you have lost control over your fear and fear others.

Then fear can do anything to you, in such a situation you can also take your life  or that of others.

It will happen so much in the coming time: many people will commit suicide and many people will kill others.

Stay alert. Do not look at any video or news that gives you fear within. Stop talking about the epidemic - repeating the same thing again and again is the birth of self-hypnosis. Fear is a kind of self-hypnosis. This idea will cause chemical changes in the body. By repeating the same idea again and again, this chemical change can sometimes be so poisonous that it can also take your life.

There are a lot of other things happening in the world, pay attention to them.

Meditation becomes a protective aura all around the seeker, which does not allow negative energy to enter within. Now the energy of the whole world has become irrational. In such a way you can fall any time in this black hole.

Sitting in the boat of meditation you can avoid this .

(...) As long as death doesn't come there is no meaning of fearing what is inevitable. Fear is a kind of foolishness and proof  that life has been lived in the wrong way. Those who offer their today for tomorrow, are afraid of death.

Death is not a problem for those who live their life totally each moment.

Rethink life. Fear will not solve anything and there is no cure for death.

If you don't die from a pandemic, then you will have to die another day, and that day can be any day. That's why: keep ready. Don't take down your life."

Osho

🙏❤️🙏

1) voir aussi Rebecca Solnit "A Paradise built in hell", les désastres libèrent la solidarité... on dirait qu'un monde plus beau frétille juste sous la surface 



lundi 23 mars 2020

Et maintenant ? A nous de jouer

Quelqu'une me demandait combien de temps "cela" allait durer...

Eh bien,


1) Demain, mardi 24 10 heures 29 pile, c'est la nouvelle lune en Bélier, associant les lourdes forces en présence de planètes en terre avec la tentation accrue (Jupiter)  de bloquer ou contrôler encore plus une situation qui l'est déjà. Mais la lune et le soleil sont unis dans l'action pour le renouveau dans le signe de 1er printemps du Bélier ! Conjoints à la lune noire et Chiron, cela peut-être l'expérience salvatrice de la douleur et de sa guérison. Le noeud nord (en carré) dans le signe du Cancer (la mère...), y apporte une injonction supplémentaire : celle de prêter attention à notre sensibilité. Si nous souffrons d'affections liées au poumon, c'est que collectivement, nous nageons dans le chagrin du déni de ce que nous infligeons à la terre, nous-mêmes...

Songeons-y maintenant que nous avons le temps ! De 10.15 à 10.45




2) Et puis...entre le 4 et le 5 avril, lors de l'exacte conjonction de Jupiter et de Pluton,une "Méditation de la ligne du temps" nous est proposée :"Il est temps de prendre en main le destin de notre monde".. Nous devons être nombreux pour faire basculer ce monde dans la direction vers laquelle nos coeurs aspirent. Voici le lien (le copier s'il ne marche pas)


Prenons rendez-vous et mettons nos réveils. Pour nous, ce sera à 4.45 du matin...  le dimanche 5 avril des Rameaux.
nous avons le temps...

Souhaitons que nos consciences soient prêtes à créer des sociétés servant nos besoins, nous libérer (Uranus) de notre “greed”, du toujours plus (Jupiter/Pluton). Qui n’est qu’une manifestation de notre atavique peur du manque. En tout cas, dès 2017, à l’entrée de ces planètes en signe de terre, on voit qu’on est en train de passer à la caisse, de payer cash les excès en tous genres, prélude à ce sain ralentissement, typique de la terre que nous connaissons actuellement.


3) Sachons aussi qu'il nous reste 12 ans pour faire le tri de nos 500 ans de civilisation héritées de la Renaissance. Dont l'idée erronée d'un l'individu, agrégat isolé, séparé des autres vivants, "maître et possesseur de la nature" comme on dit. Ce qui nous a menés au capitalisme - cette erreur ontologique – et son cortège de désastres - qu'il est grand temps de lâcher, d'effacer.

En effet, le dernier grand cycle Neptune/Pluton de 500 ans dans lequel nous sommes aujourd'hui a débuté en 1892. Lors du sextile (60 degrés) croissant, qui dure 80 ans, une civilisation trie et se défait des acquis du cycle précédent (commencé en 1399) et signant le début de la Renaissance. Cet aspect commencé en 1950 va se terminer en 2032. Il reste 12 ans pour "faire le boulot"...

si vous souhaitez plus d'information sur ce cycle et les autres qui lui sont imbriqués, je ne peux que vous recommander la lecture de l'article astrologique, extrêmement bien documenté,

"2020 le début d'un nouveau monde"sur le site de l'autrice : 
http://fanchonpradalieroy.fr/front/accueil.php?c=3&a=44&ta=3

Last but not least, en ces temps de diffusion neptunienne de virus mais aussi pas mal de bonnes idées, le poète compassionné John Donne nous rappelle que « personne n'est une île » ... il nous enjoint aussi de ne pas demander « pour qui sonne le glas », il sonne pour chacun. Toute vie est précieuse, elle peut s'arrêter à tout moment...


martine keller 23/3/20

samedi 21 mars 2020

La pesanteur et la Grâce ?

La pesanteur et la Grâce ?

Ou quand un virus fait mieux que les militants !

Qui aurait pu imaginer Venise vide de ses touristes et ses gros bateaux ? Un ciel redevenu bleu ou presque ?

Nous assistons à des événements de nature extraordinaire, dont les planètes trans-personnelles - les bien nommées - sont familières… décentrant ce petit ego volontaire, contrôleur, borné, répétitif…

Il y a Uranus :  la planète des changements imprévisibles, des révolutions :« expect the unexpected »
Il y a Neptune conjuguant illusion, désillusion, confusion, diffusion.. des rumeurs, des peurs, des modes, des microbes; élévation, aspiration aussi à une autre réalité, indicible mais sensible, intuitive, sereine. Un autre savoir. « We are one »
Il y a Pluton : le destructeur, le transformateur et Dieu sait si nos structures - l’affaire de Saturne - ont besoin d’être détruites.

Le décor est planté.. comme tous les 33 ans environ Saturne et son frère Pluton se retrouvent pour un nouveau -« sale » coup comme

En 1914...
En 1947*… la partition de l’Inde et du Pakistan, la création de l’Etat d’Israël, de la Chine communiste (ces pays vibrent à l’énergie de ces 2 planètes)
En 1982 … le massacre de Sabra et Chatila, le Thatchérisme/reaganisme etc.
En 2020… la Chine fait à nouveau parler d’elle en disséminant - avec toute la bienveillance de Neptune (forte dans son propre signe les Poissons) en amical sextile - un virus… bon, un virus et alors...

Saturne et Pluton transitant en Capricorne, signe de l’autorité, les réponses … autoritaires se manifestent sous la forme de décrets, transformant l’expérience en possible tentation totalitaire?? Les gouvernements - le plus souvent à la solde des grandes sociétés - se retrouvent soudain investis et responsables de pouvoirs inusités ! Aubaine ?

Peur et sidération expliquent -  initialement en tout cas - l’incroyable obéissance populaire, l’absence de révolte, même en France, c’est tout dire. Disons que l’agrégat des planètes en  terre signent à la fois la parfois main lourde des autorités et l’absence de réaction, en un mot l’atmosphère plombante.
Mais du coup c’est comme si les gouvernements provoquaient - malgré leur raison - ce qu’ils voulaient éviter : peur et effondrement économique… grounding

Mais une fois la peur surmontée - en passe de l’être - avec la venue du printemps, dans le feu courageux du Bélier, signe de renouveau, la sagesse des planètes ne nous enseigne-t-elle pas que cet effondrement économique est non seulement nécessaire mais au-delà de tout ce que nos raisons auraient  pu agencer, imaginer…
Du coup, la Grâce, ne serait-ce pas la ré-invention - que nous co-créons par nos actes quotidiens - d’une nouvelle façon de vivre ? On s’enquiert de ses voisins, des réseaux nouveaux de solidarité se créent, des initiatives jaillissent, proches ou lointaines…

Il est peu douteux que nous soyons nous-mêmes ce virus, avec lequel nous devons faire ami ami… nous sommes tous infectés… ou le serons à des degrés divers, si ce n’est celui-là ce sera un autre… Or notre immunité se bâtit grandement avec la joie, l’amour, l’assurance, la peur la démolit… Peut-être est-ce notre leçon…comme celle que nous enseigne le printemps… 

Comme dans la chanson de Barbara : « Est-ce que la main de Dieu ou la main du Diable qui un jour s’unissant ont fait ce printemps, est-ce l’un est-ce l’autre, vraiment je ne sais pas mais pour ce printemps-là, merci et chapeau bas ».

martine keller 20/3/2020


Et pour ceux qui ne l’auraient pas lu, style décapant, transcendental, « La mort viennoise » de Christine Singer (Prix des Libraires 1979), un livre secouant jusqu’aux fondements ! Exactement ce dont nous avons besoin

*Les 2 guerres mondiales se sont déroulées entre 2 cycles de Saturne/Pluton